Elèves handicapés, salariés et collectivités subissent la méthode Vortex

Par

Comment une entreprise, poursuivie des centaines de fois aux prud’hommes, rappelée à l’ordre par les organismes de contrôle, peut-elle continuer à travailler pour les collectivités publiques ? La société Vortex transporte des élèves handicapés aux frais des départements. Une plainte au pénal a été déposée contre ses dirigeants. Premier volet de notre enquête sur la société Vortex.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alain Gautier est ainsi : il vous happe et vous inonde. De mails, de SMS, d’alertes, de coups de fil. Vortex est devenu une blessure intime qui ne lui laisse aucun répit, embue ses yeux clairs et explique ses emportements, sa colère sourde. Mais réduire une entreprise au lanceur d’alerte qu’elle produit serait un cadre trop étroit pour une affaire si tentaculaire. Vortex a des allures de trou noir, qui aspire code du travail, argent et services publics, mais qui passe sans faillir à travers les mailles du filet. Ainsi, malgré plusieurs condamnations dans différents tribunaux de première et grande instance, plus de 200 procédures aux prud'hommes, et quatre procès-verbaux d'inspection du travail transmis au parquet, l'entreprise est toujours prestataire de 60 conseils départementaux.