La «réserve parlementaire» dévoilée... pour un département sur 100

Par

Manuel Valls a communiqué au député Jean-Louis Masson le détail des subventions distribuées en 2010 et 2011 dans l’un des départements les plus arrosés de France : l’Oise (4 134 433 euros déversés en 2010). Où l'on voit que Compiègne est particulièrement bien dotée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’opacité qui règne sur la « réserve parlementaire » se craquelle, doucement. Bien sûr, il reste impossible d’obtenir la liste des subventions accordées par les 925 parlementaires qui piochent dans cette cagnotte pour financer associations et collectivités de leur circonscription, selon une logique souvent clientéliste (environ 90 millions d’euros à disposition des députés chaque année, 58 millions pour les sénateurs).