La loi "anti-casseurs" mal votée par La République en marche

Par
L'Assemblée nationale a adopté mardi en première lecture, par 387 voix contre 92, la loi dite "anti-casseurs" visant à prévenir les violences dans les manifestations, malgré les réserves d'un fort contingent de la majorité qui s'est abstenu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'Assemblée nationale a adopté mardi en première lecture, par 387 voix contre 92, la loi dite "anti-casseurs" visant à prévenir les violences dans les manifestations, malgré les réserves d'un fort contingent de la majorité qui s'est abstenu.