Plainte contre le cardinal Barbarin et un prélat du Vatican

Une enquête préliminaire a été ouverte pour « non-dénonciation de crime » et « mise en danger de la vie d'autrui » en marge de l'affaire d'un prêtre mis en examen pour des agressions sexuelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une enquête préliminaire a été ouverte pour « non-dénonciation de crime » et « mise en danger de la vie d'autrui » en marge de l'affaire d'un prêtre mis en examen pour des agressions sexuelles, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Lyon. Cette enquête fait suite au dépôt d'une plainte visant six personnes, dont le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, et un cardinal de Rome, a-t-on précisé de même source.