Après l'occupation de Kourou, la Guyane veut maintenir la pression

Par

Les membres du collectif Pou Lagwiyann dékolé, qui occupaient depuis mardi le centre spatial guyanais, ont mis fin à leur action. Le mouvement engage un tournant décisif alors que les socio-professionnels commencent à grogner. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Kourou (Guyane), envoyée spéciale.- Les manifestants qui occupaient le Centre spatial de Kourou (CSG) depuis mardi 4 avril ont mis fin à cette action mercredi, en se targuant d'avoir effectué « une démonstration de force », a annoncé Manuel Jean-Baptiste, un membre du collectif Pou La Gwiyann dékolé. « On a voulu montrer que l'on pouvait prendre possession de tous les espaces, même stratégiques, de Guyane. »