A Toulouse, Bercy tente, sans succès, d’intimider les grévistes des impôts

Par

La direction générale des finances publiques a voulu montrer les muscles pour en finir avec le mouvement social qui agite ses services en Haute-Garonne depuis dix semaines. Mais vendredi, le tribunal administratif a rejeté sa requête. Et cette manœuvre inédite ravive un conflit qui commençait à s’essouffler.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une tentative d'intimidation qui fait plouf mais qui devrait laisser des traces. Ce vendredi, le tribunal administratif de Toulouse a rejeté la requête de la direction générale des finances publiques (DGFIP) qui avait assigné en référé les secrétaires des quatre organisations de l'intersyndicale (CGT-Solidaires-FO-CFDT) et une quarantaine d'agents des impôts du département.