« Nous ne voulons plus de cette politique »

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté entre Bastille et Nation contre l’austérité et pour une VIe République à l’appel du Front de gauche. L’occasion de lancer « un appel à la remobilisation » pour Pierre Laurent (PCF). Mais c’est le coprésident du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, qui a tenu la vedette. Reportage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Nous voici de nouveau là où tout commence. » Le 18 mars 2012, Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle, avait pris la Bastille. Un des hauts faits de la geste mélenchonienne. Un peu plus d’un an plus tard, à la veille des un an de François Hollande à l’Élysée, le Front de gauche, le NPA, certains écologistes, des syndicats ou encore la Fondation Copernic appelaient ce dimanche à une « marche citoyenne contre la finance et l’austérité ». La deuxième manifestation de la gauche de la gauche sous le quinquennat de François Hollande, entre Bastille et Nation.