«Listes communautaires»: Xavier Bertrand organise sa défense

Par et

Poursuivi en diffamation par l’Union des démocrates musulmans français (UDMF) après leur avoir attribué des positions radicales, le président de la région Hauts-de-France a obtenu la prise en charge de ses frais de justice par le conseil régional. Avec le soutien du Rassemblement national.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nous sommes en janvier 2020. La campagne des municipales bat son plein dans une France où le Covid n’a pas encore (officiellement) pointé son nez. Depuis l’automne, la droite réclame l’interdiction des « listes communautaires », accusées d’avoir un agenda caché pour imposer « l’islam politique » dans les mairies. Dans cette polémique, Xavier Bertrand n’est pas en reste