Décès de Cédric Chouviat : Gérald Darmanin protège les policiers

Dans un courrier adressé à la famille du livreur, le ministre de l’intérieur justifie l’absence de suspension des policiers mis en cause dans son décès. Malgré les premiers éléments de l’enquête accablants pour les fonctionnaires.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les quatre policiers mis en cause dans le décès par asphyxie de Cédric Chouviat, 42 ans, lors de son interpellation le 3 janvier 2020,  n’ont toujours pas été suspendus par le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin. Et celui-ci n’en a visiblement pas du tout l’intention.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal