A Pourrières, le maire, en plein conflit d'intérêts, se défausse

Par et Samantha Rouchard (le Ravi)

Entendu comme témoin assisté dans l’enquête sur un accident mortel de navette scolaire, Sébastien Bourlin, le maire (UDI) de la commune de Pourrières (Var) a minimisé ses responsabilités au sein de l’entreprise familiale de transports scolaires. L'association Anticor a déposé plainte pour prise illégale d’intérêts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sébastien Bourlin est maire (UDI) depuis 2001 de la petite commune de Pourrières (Var). Après la mort le 27 mars 2014 de deux lycéennes dans l’accident d’une des navettes scolaires, il s’était également présenté aux gendarmes, chargés de l’enquête sur cet accident, comme responsable de l’entreprise familiale Transports Bourlin, qui assure le transport scolaire sur la commune.