Humiliations sexuelles, homophobie, sexisme: voyage au sein des grandes écoles de commerce françaises

Par Iban Rais

Les plus grandes écoles de commerce françaises (HEC, Essec, Edhec), qui forment les élites et se disent à la pointe de la modernité, laissent prospérer les comportements indignes et dégradants, comme le montrent les films, photos et documents que nous avons récupérés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ces écoles se classent parmi les meilleures du monde et sont censées participer du rayonnement de la France. Elles se disent à la pointe de l’innovation, de la modernité. Elles ont formé un quart des patrons actuels du CAC 40, certains ministres, et se vantent de façonner les élites de demain. Mais au vu de notre enquête, elles continuent de tolérer dans l’indifférence générale des violences sexistes et sexuelles, perpétuent une misogynie rance. Car ce ne sont pas des cas isolés que nous avons décidé de raconter, des anecdotes d’étudiants avinés qui auraient ici ou là dérapé.