Loin de la rue, les députés cherchent «le point d’équilibre»

Par

La commission des affaires sociales a commencé l'examen du projet de loi sur le travail. Le début de ce marathon ne s'est ouvert à aucun écho des manifestations et des occupations de place qui se multiplient en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vu de l’hémicycle, elles semblent bien lointaines, les clameurs des manifestants contre la loi sur le travail, ou celles des participants à la Nuit debout. Car pour peu qu’elles atteignent les parlementaires, les revendications des citoyens dans la rue sont loin, très loin, d’être leur priorité alors qu’ils démarrent l’examen du projet de loi relatif aux « nouvelles libertés et protections pour les entreprises et les actifs », porté par la ministre du travail Myriam El Khomri.