Copé: comment contenir l'hyperprésidence

Jean-François Copé – on le sait – n'est pas le premier fan du chef de l'Etat. Dans un entretien à Mediapart, il revient sur la pratique du pouvoir de Nicolas Sarkozy, qui fête ses deux ans à l'Elysée, et plaide pour un «hyperparlement» susceptible de peser face au «Château». À l'attention de ses troupes, qu'il veut aiguillonner, mais surtout en direction du Président, le patron des députés UMP déclare: «La balle est dans notre camp, pas dans le sien»!

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-François Copé – on le sait – n'est pas le premier fan du président de la République. Dans un entretien à Mediapart, il revient sur la pratique du pouvoir de Nicolas Sarkozy, qui fête aujourd'hui ses deux ans à l'Elysée, et plaide pour un «hyperparlement» susceptible de peser face au chef de l'Etat. À l'attention de ses troupes, le patron des députés UMP déclare: «La balle est dans notre camp, pas dans le sien»! Le credo de ce candidat déclaré à la présidentielle de 2017 tient dans le titre de son récent essai, Un député, ça compte énormément! (lire notre critique du 25 avril).