Bernanos, Méric: connaît-on un jour ses enfants?

Le fils des Méric est mort, assassiné par un néonazi. Celui des Bernanos est allé en prison, condamné pour l’incendie d’une voiture de police. Claude Askolovitch a rencontré ces familles que le destin de leurs enfants a bouleversées puis rapprochées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On nous raconte que nos enfants nous seront fidèles et nous poursuivront. Parfois, les adultes n’ont pas d’autre choix que prolonger leurs enfants et mener leurs combats en leur absence. Agnès Méric m’a confié ceci : quand avec ses amis, défenseurs des sans-papiers dans le Gers, elle procure des papiers à un de ces migrants dont la France ne veut guère, elle dédie cette victoire à Clément qui est son fils et qu’un skinhead a tué, le 5 juin 2013 à Paris. Je lui avais demandé si elle parlait à son enfant, cinq ans après, et si c’était pour lui qu’elle militait désormais.