Le retour vers le passé de Jean-Marie Le Pen et ses soutiens

Par

Persona non grata au FN, son fondateur a annoncé la création d'un « Rassemblement bleu blanc rouge » pour concurrencer le « Rassemblement bleu Marine » de sa fille.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marseille, de notre envoyée spéciale. – « C’était le Jean-Marie de la bonne époque ! », s’enthousiasme un militant en donnant l’accolade à un autre. Il est 16 heures samedi 5 septembre, dans cet hôtel restaurant de Château-Gombert, sur les hauteurs de Marseille. Jean-Marie Le Pen vient d’achever un discours de près d’une heure sans notes, dans lequel il a annoncé la création d’un « Rassemblement bleu blanc rouge » sur le modèle du Rassemblement bleu marine, « pour remettre le Front national dans l’axe dans lequel il s’est placé pendant des années ». La salle est debout et hurle des « bleu, blanc, rouge ! » et des « Jean-Marie président ! ».