Le procès de la corruption dans le rugby business s’ouvre à Paris

Le président de la Fédération française de rugby et ancien ministre Bernard Laporte ainsi que l’homme d’affaires et propriétaire du club de Montpellier Mohed Altrad sont jugés à partir de mercredi pour « corruption » et « trafic d’influence » notamment.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Un an tout juste avant l’ouverture de la Coupe du monde de rugby en France, la justice s’apprête à juger plusieurs personnages parmi les plus influents du monde de l’ovalie, pour des faits de « corruption », « trafic d’influence », « prise illégale d’intérêts » et « abus de confiance » notamment.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal