Baudelaire, Camus, Simenon: le cahier des fraudeurs

Par Geoffrey Livolsi, Nicolas Vescovacci Et Jean-Pierre Canet

Mediapart révèle la liste des 255 pseudonymes (cachés derrière des noms d’écrivains célèbres consignés à la main dans un cahier d'écolier) de clients suspectés de fraude fiscale liés à la banque Pasche, filiale du Crédit mutuel à l’époque des faits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Baudelaire et Le Spleen de Paris ; Albert Camus et L’Étranger ; Anne Franck et son Journal ; Konsalik et La Route infernale ; Jack London et L’Aveu (sic)... La banque Pasche semble avoir un goût prononcé pour la littérature autant que pour les gros sous. Plus de 250 noms d’auteurs célèbres et des centaines de titres de roman associés peuplent un document inédit que révèle Mediapart, accablant pour la filiale du Crédit mutuel, aujourd’hui au centre d’une enquête judiciaire ouverte à Paris pour démarchage illicite et blanchiment de fraude fiscale aggravé.