Mehdi et Badrou : "On vient de subir un contrôle au faciès"

Par

Les deux journalistes-écrivains du Bondy Blog racontent dans leur style tranquille leur contrôle d'identité sur l'avenue des Champs-Élysées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De leur contrôle au faciès et de sa violence symbolique, ils ont tiré un texte fort, fidèle à leurs chroniques radiophoniques sensibles chez Pascale Clark. Sur le site Clique, Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah racontent leur échange avec les six policiers ayant décidé de les contrôler sans motif sur les Champs-Élysées. « Pourquoi nous ? Pourquoi maintenant ? “Parce que vous portez une casquette”, rigole l’un des malins. Un autre reprend : “Vous savez, vous auriez pu être des voyous qu’on recherche.” “On a pourtant rien fait”, on répond. (…) “Ça s’appelle un contrôle au faciès, messieurs”, on dit. Et un des policiers, yeux dans les yeux, répond : “Ce n’est quand même pas de notre faute si vous faites plus de conneries que les nôtres.” »