Convention pour le climat: 150 citoyens méfiants mais déterminés

Par

Les 150 citoyens tirés au sort ont commencé à plancher, pendant trois jours, sur la question posée par le gouvernement, à savoir comment réduire d’au moins 40 % nos émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. Ce premier week-end leur a permis d’identifier les blocages face à la transition, mais aussi de demander, à plusieurs reprises, au gouvernement de réitérer sa promesse de respecter leurs travaux. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Personne n’y croit vraiment. Et eux pas beaucoup plus que les autres. Eux ? Les 150 citoyens tirés au sort pour participer à la Convention citoyenne sur le climat. Décidé par Emmanuel Macron fin avril, ce « machin » démocratique est censé, en six week-ends de trois jours, apporter des réponses concrètes et législatives à la question : « Comment faire baisser d’au moins 40 % nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 dans un souci de justice sociale ? »