Les députés votent le retour des néonicotinoïdes, malgré leur toxicité avérée

Par

Après un long débat lundi jusque tard dans la nuit, l’Assemblée nationale a voté mardi la levée de l’interdiction de ces insecticides, pour trois ans, dans la culture de betteraves. De nombreuses contre-vérités ont été avancées à cette occasion.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Néonicotinoïdes, fin de partie. L’Assemblée nationale a voté mardi la levée de l’interdiction de ces substances chimiques dans l’agriculture française, qui était en vigueur depuis 2018. Cette dérogation, valable pour trois ans et pour l’instant limitée à la culture de betteraves sucrières, a été fustigée par l’opposition, groupe EDS (Écologie démocratie solidarité, composé pour une grande partie de transfuges de la République en marche) en tête, fortement mobilisée contre ce projet de loi et à l’origine de nombreux amendements, tous rejetés.