Valls a construit une diplomatie parallèle en Afrique

Par

L’ancien premier ministre a multiplié les déplacements en Afrique ces derniers mois. Confirmant l’idée qu’un destin politique français se forge aussi au sud de la Méditerranée, ces voyages intriguent à quelques mois de l’échéance présidentielle. Ces séjours permettent aussi de fidéliser des proches qui manifestent un intérêt très particulier pour le continent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a moins d’un an, lorsque Mediapart interrogeait Matignon sur la vision africaine de Manuel Valls, le service diplomatique et de communication invitait poliment à aller voir du côté du Quai d’Orsay. Les choses ont bien changé aujourd’hui. Construisant son image de présidentiable depuis Matignon, le désormais ancien premier ministre a bien compris que ses ambitions passaient aussi par l’Afrique. Affichant un intérêt croissant pour le continent à quelques mois de l’échéance présidentielle, Manuel Valls a assumé une vision d’homme d’État à l’ancienne.