Usul. «Gilets jaunes», médias, police: la triple mésentente

Par Morgane Jacob, Rémi Liechti et Usul

Rétifs à tout classement, difficiles à approcher, résolus à ne reconnaître aucun porte-parole, les « gilets jaunes » ont déstabilisé les journalistes, quand ils ne les ont pas tout à fait déboussolés. Travailler sur ce sujet n’est donc pas une tâche aisée pour les professionnels des médias.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.