La Parisienne Libérée: «La chanson de la corruption»

Par

La Parisienne Libérée chante le petit air outré de la calomnie : frauder le fisc, moi ? Jamais ! L'art de nier en bloc, en détail, et en vous regardant dans les yeux – comme le conseillent les communicants.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

LA CHANSON DE LA CORRUPTION - par la Parisienne Libérée © Mediapart

Cette semaine, la Parisienne Libérée chante en espagnol le petit air outré de la calomnie : jamais n'ai fraudé le fisc, ce n'est pas du tout mon genre. Je nie donc tout – en bloc, en détail, et en vous regardant dans les yeux – ainsi que me l'ont conseillé mes communicants !

CONTEXTE
En Espagne, Mariano Rajoy est pris dans la tourmente d'un scandale de grande ampleur (lire l'article de L. Lamant ici et mon billet ). Il s'en défend en utilisant exactement les mêmes mots qu'Éric Woerth dans le cadre de l'affaire Bettencourt, et que Jérôme Cahuzac lorsqu'il nie avoir eu un compte en Suisse. Au-delà des différences de pays (Espagne, France) et de clivage politique (PP et UMP d'un côté, PS de l'autre), cette similitude de vocabulaire et de stratégie est frappante.

LA CANCION DE LA CORRUPCION
palabras y música : la Parisina Liberada
 
[citación M. Rajoy]
Es falso. Nunca, repito, nunca he recibido, ni he repartido dinero negro ni en este partido ni en ninguna parte. Nunca. Le diré otra vez. Es falso.
 
Es falso, Es falso !
No defraudo al Fisco
Nunca fui, le afirmo
Pagado en metálico
Ni cuenta ! Ni sueldo !
En un país extranjero
No tengo ni un Euro
En el banco Suizo
 
[citacion E. Woerth]
Jamás, lo digo mirándolo a los ojos,  jamás he recibido el mas mínimo euro ilegal. Nunca he recibido dinero de aquella manera.
 
C’est pas moi, c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat
Asi suena la cancion
De la corrupcion
C’est pas moi, c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat
En todas partes de Europa
Se habla la misma lengua
 
La sombra de los sobres
Sobre los dirigentes
Es una manipulación
Y total difamación
No tengo nada que ver
Con estas historias
(Y) no me voy a distraer
Por algunas protestas
 
[citacion J. Cahuzac]
Lo desmiento categóricamente. No tengo, señor diputado, nunca he tenido una cuenta en el exterior.
Ni antes ni ahora
 
C’est pas moi, c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat
Así suena la canción
De la corrupción
C’est pas moi, c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat
En todas partes de Europa
Se habla la misma lengua
 
Nunca he recibido
Ningún dinero negro
Jamás, de ningún modo
Eso, le juro !
Mentira ! Calumnia !
No hay ninguna prueba
Guardo la tranquilidad
No temo a la verdad
 
[citacion E. Woerth]
- Todo lo que se, es que es falso, archifalso. Pueden ensayar la melodía de la Calumnia.  Siempre es igual. Nunca recibí aquello. Para mi es insoportable. Mientras que yo soy el ministro que ha mas luchado contra la evasión fiscal en este país. Pero no tengo nada que reprocharme. Nada, nada que reprocharme.
- Como va a defenderse? Va a atacar por difamación a la señora Clair T? Va a contratar un abogado para que lo defienda?
 -Ya veremos, si por qué non? Si los hecho resultan ser ciertos… si lo que se ha dicho es verdad… Si con toda seguridad yo atacaré!

C’est pas moi, c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat
Así suena la canción
De la corrupción
C’est pas moi, c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat
En todas partes de Europa
Se habla la misma lengua
 
[choeurs]

Es falso, Es falso !
Ni cuenta ! Ni sueldo !
Mentira ! Calumnia !
Eso, le juro !


No hay ninguna prueba
Guardo la tranquilidad
No temo a la verdad

No temo...

Es falso !

----
LA CHANSON DE LA CORRUPTION
Paroles et Musique : la Parisienne Libérée

[citation M. Rajoy]
C’est faux. Jamais, je le répète, jamais je n'ai reçu ni distribué de dessous-de-table dans ce parti, ni nulle part ailleurs. Jamais. Je le redis. C'est faux.

C’est faux ! C’est faux !

Je ne fraude pas le fisc
Jamais je n’ai été payé

En argent liquide
Ni compte ! Ni salaire !
Dans un pays étranger
Je n’ai pas un seul euro
À la banque suisse

[citation E. Woerth]
Je n'ai jamais, jamais – je vous regarde dans les yeux – reçu le moindre euro illégal. Je n'ai jamais reçu de l'argent de cette manière là.

C’est pas moi, non c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat

Voilà ce que dit la chanson
De la corruption
C’est pas moi, c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat
Un peu partout en Europe
C’est la même langue qui est parlée


L’ombre des enveloppes
Sur les dirigeants
Est une manipulation

Et une pure diffamation
Je n’ai rien à voir
Avec ces histoires
Et je ne vais pas me laisser distraire
Par quelques protestations

[citation J. Cahuzac]
Je démens catégoriquement. je n'ai pas monsieur le député, je n'ai jamais eu de compte à l'étranger.
Ni avant, ni maintenant.

C’est pas moi, non c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat

Voilà ce que dit la chanson
De la corruption
C’est pas moi, c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat
Un peu partout en Europe
C’est la même langue qui est parlée


Jamais je n’ai reçu

Aucun dessous-de-table
Jamais, d’aucune manière
Ça, je le jure !
Mensonge ! Calomnie !
Il n’y a aucune preuve.
Je garde mon calme,
Je n'ai pas peur de la Vérité

[citation E. Woerth]
– Tout ce que je sais c'est que c'est faux, c'est archi-faux. On peut toujours essayer de jouer l'air de la calomnie. C'est tout le temps comme ça. Je n'ai jamais reçu cela. C'est pour moi insupportable. Alors que je suis le ministre qui a le plus lutté contre l'évasion fiscale dans ce pays. Alors que je n'ai rien à me reprocher. Rien, rien à me reprocher.
– Comment allez-vous vous défendre ? Est-ce que vous allez attaquer en diffamation madame Claire T. ? Est-ce que vous allez prendre un avocat, vous défendre ?
– Mais nous allons voir, oui bien sûr pourquoi pas ? si les faits sont avérés... si ce qui est dit est vrai...
Oui bien sûr que je vais attaquer !

C’est pas moi, non c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat

Voilà ce que dit la chanson
De la corruption
C’est pas moi, c’est pas moi
Qui ai tiré la queue du chat
Un peu partout en Europe
C’est la même langue qui est parlée


C’est faux ! C’est faux !

Ni compte ! Ni salaire !
Mensonge ! Calomnie !
Ça, je le jure !
Il n'y a aucune preuve
Je garde mon calme
Je n'ai pas peur de la Vérité
Je n'ai pas peur

C’est faux !

-------------

Les précédentes chroniques
Nucléaire Social Club
Le théâtre malien
La guerre contre le Mal
Le nouveau modèle français
Si le Père Noël existe, il est socialiste (2/2)
Si le Père Noël existe, il est socialiste
(1/2)
Montage offshore
Le Pacte de Florange
La rénovation c'est toute une tradition
L'écho de la COCOE
Notre-Dame-des-Landes pour les Nuls
Si Aurore Martin vous fait peur
Le fol aéroport de Notre-Dame-des-Landes
Ma tierce

Refondons
TSCG 2, le traité renégocié

L'empire du futur proche
La route des éthylotests

Les experts du smic horaire
"Je respecte le peuple grec"
La bouée qui fait couler

Les gradins de la démocratie
Les casseroles de Montréal

Fralib, Air France, Petroplus...

Comme un sentiment d'alternance
La boule puante

Le sens du vent

Sa concorde est en carton

Demain est un autre jour

L'Hirondelle du scrutin

Huit morts de trop

Le rouge est de retour

Financement campagne
Je ne descends pas de mon drakkar
Quand on fait 2 %
Toc toc toc
Travailleur élastique

A©TA, un monde sous copyright
Y'a pas que les fadettes...
Les investisseurs

La TVA, j'aime ça !

Votez pour moi !

Les bonnes résolutions

PPP
Le subconscient de la gauche (duo avec Emmanuel Todd)
Un président sur deux
Mamie Taxie
L'usine à bébés
Kayak à Fukushima
La gabelle du diabolo
Les banques vont bien
Le plan de lutte
«Si je coule, tu coules...»

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

C'est la première fois que je fais une chanson en espagnol ;-)