Serge Dassault fait condamner Libération

Le quotidien a été condamné en référé pour « atteinte à la présomption d’innocence » pour avoir publié une liste de noms saisie par les juges en charge de l’enquête sur les soupçons d’achat de voix dans la ville de Corbeil-Essonnes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Libération a été condamné, lundi 7 avril en référé, pour « atteinte à la présomption d’innocence » pour avoir publié une liste de noms saisie par les juges en charge de l’enquête sur les soupçons d’achat de voix dans la ville de Corbeil-Essonnes impliquant Serge Dassault.