« Patriote », « système », « laïcité », « égalité homme/femme » et même « France éternelle », « roman national » ou plus récemment « anti-France » : Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont plus de points – ou de mots – communs que la différence évidente de leurs positions politiques ne le laisserait penser. Mais parlent-ils pour autant la même langue ? Ces mots qu’ils se disputent, disent-ils vraiment la même chose dans la bouche de l’un ou de l’autre ? Le débat de l’entre-deux-tours n’était-il pas voué à tourner au dialogue de sourds, s’ils désignent par les mêmes vocables des concepts hétérogènes ?