Législatives: le PS enterre plusieurs propositions de Benoît Hamon

Dans l'ébauche de sa « plateforme législative » censée permettre à tous les socialistes de se réunir pour les élections des 11 et 18 juin prochains, des propositions phares de Benoît Hamon ont disparu : revenu universel, hausse du Smic, 49-3 citoyen…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l'ébauche de sa « plateforme législative » censée permettre à tous les socialistes de se réunir pour les élections des 11 et 18 juin prochains, les principales propositions de Benoît Hamon ont disparu : pas de revenu universel d’existence. Le document évoque « un volet revenu » de la Sécurité sociale professionnelle « pour que personne ne vive avec moins de 800 euros par mois et dont les conditions seront à définir avec les partenaires sociaux ». Pas de 49-3 citoyen non plus mais « l’encouragement à la diversité des formes de consultation des citoyens ». Pas de hausse du Smic de 10 % mais « revaloriser de 50 % la prime d’activité ». Ou encore pas de reconnaissance du « burn out » comme maladie professionnelle mais faire de la souffrance au travail « une cause nationale ». Bref, le hamonisme s’est dilué.