«Les mercredis de Mediapart», des vidéos en accès libre: les lettres à Lula, l’écologie à décoloniser et «Colis suspect»

> Le documentaire Colis suspect sur la fermeture des frontières en Europe. 
> Un entretien des Détricoteuses avec Maud Chirio, à propos des lettres reçues par Lula.
> Un débat sur la décolonisation de l’écologie, avec les militantes Daiara Tukano et Fatima Ouassak.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Les Mercredis de Mediapart, c’est « la case audiovisuelle en clair » de notre journal numérique, dont les contenus sont multimédias (textes, images, sons, vidéos). Les non-abonnés pourront ainsi découvrir l’originalité du travail de Mediapart. Aux débats des Mediapart Live désormais mensuels s’ajoute, les autres mercredis, la diffusion gratuite de documentaires, d’entretiens et, parfois, d’événements hors les murs.

Au sommaire de ce soir :

  • Le documentaire Colis suspect, de Sofia Català Vidal et Rosa Pérez Masdeu

© Mediapart

Les réalisatrices s’interrogent sur l’instrumentalisation du discours antiterroriste pour comprendre à qui bénéficie la fermeture des frontières de l’UE. Ce film croise les analyses d’experts en droit, migrations, armement… avec des témoignages de migrants.

☞ Retrouvez les documentaires diffusés par Mediapart. 

 

  • Les Détricoteuses. « Cher Lula » : lettres à un prisonnier politique

© Mediapart

Depuis son incarcération le 7 avril 2018, l’ancien président Lula reçoit des dizaines de milliers de lettres qui clament leur reconnaissance, offrent leur solidarité, revisitent le passé ou la période politique actuelle. Ces lettres sont la voix d’un Brésil qu’on n’entend pas, des petites gens le plus souvent. Maud Chirio, qui participe à faire découvrir ce fonds original, répond aux questions de Laurence De Cock et Mathilde Larrère. 

L’ensemble de ces lettres est consultable sur le site Lignes de combat

☞ Retrouvez toutes les émissions des Détricoteuses.  

 

  • Décoloniser l’écologie

© Mediapart
 

L’écologie politique serait-elle trop « blanche », pas assez à l’écoute des milieux populaires ? Jade Lindgaard reçoit deux femmes qui pensent leur engagement écologiste différemment des approches majoritaires en Occident : Daiara Tukano, artiste et activiste, militante indigène d’Amazonie, et Fatima Ouassak, du collectif Front de mères. 

☞ Retrouvez tous les entretiens et débats du Studio.  


> Pour vous abonner au journal : https://www.mediapart.fr/abonnement.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale