En début de semaine, le ministère du travail annonçait que plus de 5,5 millions de personnes étaient inscrites au chômage. Troisième mois de hausse consécutif après une légère baisse en janvier. Face à ces personnes cherchant du travail, il y a un organisme, Pôle emploi, dont les agents sont régulièrement vilipendés pour leur propension à « radier » des chômeurs, à les « harceler », pour leur incapacité à trouver des emplois.