Michel Rocard, «entre gauchisme et social-libéralisme»

Par et

L’historien Pierre-Emmanuel Guigo revient dans un entretien à Mediapart sur la complexité de l’héritage rocardien et son évolution politique et stratégique au fil des décennies.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Agrégé d'histoire et enseignant-chercheur à Sciences-Po et à l’UPEC (Université Paris Est-Créteil), Pierre-Emmanuel Guigo finit sa thèse sur la communication de Michel Rocard, intitulée Le Complexe de la communication. Après avoir publié en 2013 son mémoire de DEA (“Le chantre de l’opinion”, la communication de Michel Rocard de 1974 à 1981, Ina éditions et prix de la fondation Jean-Jaurès), il s’est entretenu depuis régulièrement avec Michel Rocard, qui lui a ouvert ses archives, comme beaucoup de ses camarades. Il prépare également la mise en ligne du site michelrocard.org, qui sera présenté lors d’un colloque organisé le 15 septembre prochain par l’association des amis de Michel Rocard, dédié à l’ancien premier ministre (et prévu avant sa mort).