Municipales 2014 : Daniel Vaillant sacrifié à Paris

Par

Daniel Vaillant se croyait indéboulonnable en sa mairie du XVIIIe arrondissement de Paris : il est déboulonné, en vue des municipales de l'an prochain...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Daniel Vaillant, ancien ministre de l'intérieur du gouvernement Jospin, député-maire du XVIIIe arrondissement de la capitale, renonce à briguer sa succession lors des municipales de 2014, selon le PS parisien : « Le bureau fédéral a pris acte que les maires sortants parlementaires ont accepté de ne pas se présenter comme têtes de liste d'arrondissement », assure Rémi Féraud, premier secrétaire de la fédération de Paris. Sont donc également concernés le député-maire du XIe, Patrick Bloche, et le député-maire du XIVe, Pascal Cherki. Anne Hidalgo, qui tentera de s'imposer à la succession de Bertrand Delanoë (qui passe la main à 63 ans), refuse de transiger sur la règle du non-cumul des mandats, et ce dès 2014.

À 64 ans, Daniel Vaillant est l'ultime représentant s'accrochant à la butte Montmartre de cette “bande du XVIIIe” qui, autour de Claude Estier, Lionel Jospin et Bertrand Delanoë, dans le sillage de la victoire de François Mitterrand en 1981, chassa de cet arrondissement longtemps communiste la droite implantée là (le réactionnaire giscardien Roger Chinaud, l'égaré Alain Juppé, le gaulliste de progrès et compagnon de la Libération Joël Le Tac)...