Jouer à la poupée ou aux petites voitures : l’influence des frères et sœurs compte

Selon une étude de l’Ined et de l’Inserm présentée le 6 octobre, dès le plus jeune âge, les garçons et les filles s’amusent avec des jeux très tôt genrés. Seulement, cet écart se réduit s’ils ont des frères et sœurs de l’autre sexe qui vont les entraîner à ne pas se conformer à ces schémas préétablis.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Sans surprise, les petites filles jouent massivement tous les jours à la poupée, quand les garçons sont plutôt intéressés par les petites voitures. Très tôt, les normes et les pratiques associées au genre se révèlent.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal