Les intérêts de Benalla étaient ceux de l’Elysée, selon Ismaël Emelien

Par

Le conseiller spécial d’Emmanuel Macron a reconnu avoir organisé la diffusion d’images visant à légitimer les violences d’Alexandre Benalla le 1er Mai. Selon Le Monde, Ismaël Emelien a déclaré à la police des polices qu’il ignorait alors la provenance des bandes, tirées ­illégalement de la vidéosurveillance de la préfecture de police de Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voilà la preuve définitive que la présidence de la République était prête à tout pour protéger Alexandre Benalla. Le conseiller spécial d'Emmanuel Macron, Ismaël Emelien, a reconnu devant la police des polices avoir organisé la diffusion d'images de vidéosurveillance de la manifestation du 1er Mai afin de contrecarrer les révélations de la presse sur les agissements de M. Benalla.