Rio +20 : François Hollande veut défendre « un nouveau modèle de développement »

Par

Mais pourquoi donc François Hollande tient-il à se rendre à la conférence de l’ONU Rio+20 sur le développement durable, alors qu’il sera l’un des rares chefs d’Etat du G20 à être présents ? Pour y défendre « un nouveau modèle de développement », a-t-il expliqué vendredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mais pourquoi donc François Hollande tient-il à se rendre à la conférence de l’ONU Rio+20 sur le développement durable, qui commence dans quinze jours, alors qu’il sera l’un des rares chefs d’Etat du G20 à être présents, et peut-être le seul du G8 ? Pour y défendre « un nouveau modèle de développement » qui reconnaisse que « les pays développés ne sont pas seuls au monde. Notre génération n’est pas la dernière de toutes. L’humanité n’est pas la seule espèce vivante de la planète ». En ouverture du forum Rio+20, organisé par la coalition de la société civile hexagonale impliquée dans le sommet, vendredi 7 juin, le chef de l’Etat a prononcé un discours volontariste sur l’importance de l’enjeu environnemental, se référant au fameux discours de Jacques Chirac à Johannesburg en 2002 (« Notre maison brûle… »).