La fachosphère se vautre sur un fait divers

En début de semaine, une partie de l’extrême droite et de la fachosphère s’est insurgée après le meurtre d’un jeune lycéen, Kevin, poignardé à Mourmelon. Le portrait-robot d’un jeune homme aux origines possiblement arabes a déchaîné les commentaires sur la délinquance « issue de l’immigration ». Avant qu’on n’apprenne que ce portrait-robot était faux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un gros raté pour le tout nouveau Rassemblement National (anciennement Front national) – et la fachosphère. Samedi 2 juin, un adolescent de 17 ans, Kevin, est tué à Mourmelon-le-Grand (Marne). L’adolescent reçoit une « vingtaine de coups de couteau ». Rapidement, la police entend une jeune lycéenne, « pour les gendarmes la seule témoin directe de l’homicide », résume France Info. Cette dernière fournit une description de l’assassin, qui donne lieu à un portrait-robot, rapidement diffusé par les médias locaux.