Violences sexistes: Mahéas dispense le PS de l'exclure

Par

Le sénateur-maire de Neuilly-sur-Marne, condamné en 2009 pour agression sexuelle, a préféré démissionner du PS que d'être banni de ses rangs par la commission des conflits, se ménageant ainsi une porte de sortie acceptable par tous les protagonistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est arrivé, puis reparti par une porte dérobée. Il ne sera pas sanctionné par son parti. Jacques Mahéas, le sénateur-maire socialiste de Neuilly-sur-Marne, condamné pour agression sexuelle, a préféré démissionner du PS vendredi plutôt que d'en être exclu par la commission des conflits. Une porte de sortie qui satisfait (presque) tous les protagonistes.