Pour les quartiers populaires, la légitimité de la nouvelle ministre Nadia Hai en question

Par Ilyes Ramdani (Bondy Blog)

Après le mandat improductif d’un Julien Denormandie, pourtant salué pour son sens du dialogue, Emmanuel Macron a opté pour le profil de macroniste pur jus de Nadia Hai, ancienne banquière propulsée députée en 2017. Un choix visiblement peu préparé qui a suscité en moins de vingt-quatre heures de l’étonnement, des critiques et une démission.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une ascension éclair comme le parti présidentiel en a le secret. Lorsqu’Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Élysée, a annoncé lundi que Nadia Hai succédait à Julien Denormandie au ministère de la ville, c’est peu dire que les acteurs des quartiers populaires ont été surpris. « Je ne la connais ni d’Ève ni d’Adam, souffle un élu local. Je ne l’ai même jamais vue ou entendue prendre position sur la politique de la ville. »