Michel Mercier renonce au Conseil constitutionnel

Par
L'ancien ministre de la Justice Michel Mercier a annoncé mardi qu'il renonçait à siéger au Conseil constitutionnel en raison de l'enquête préliminaire ouverte contre lui pour avoir fourni un emploi présumé fictif à une de ses filles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'ancien ministre de la Justice Michel Mercier a annoncé mardi qu'il renonçait à siéger au Conseil constitutionnel en raison de l'enquête préliminaire ouverte contre lui pour avoir fourni un emploi présumé fictif à une de ses filles.