À la Réunion, les femmes sont très exposées aux violences

Par

Des violences conjugales trois fois plus élevées qu’en métropole, des violences physiques, psychologiques et sexuelles touchant une femme sur quatre de moins de 18 ans : les dernières données de l’enquête Virage à la Réunion sont accablantes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jusque-là, les chiffres manquaient. Ils sont accablants. Une étude de l’Ined, l’Institut national d’études démographiques, explore pour la première fois en détails l’ampleur des violences subies dans l’enfance et l’adolescence à la Réunion, notamment par les femmes. Qu’elles soient psychologiques et verbales, physiques ou sexuelles, elles sont bien plus importantes qu’en France métropolitaine.