La présence d’Eva Joly pourrait agiter le second procès de la banque Landsbanki

Par

Le procès en appel de la banque Landsbanki s’ouvre ce jeudi à Paris. La présence de l’avocate Eva Joly sur les bancs des parties civiles, alors qu’elle avait enquêté sur ce dossier pour le compte du gouvernement islandais, est dénoncée par l’ancien président de la banque.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le second procès pour escroquerie et abus de confiance aggravé de la banque Landsbanki Luxembourg et de ses anciens dirigeants s'ouvre ce jeudi 9 mai devant la cour d'appel de Paris, et doit durer jusqu'à la fin du mois. Une centaine de Français plus ou moins fortunés, dont le chanteur Enrico Macias, assurant avoir contracté des prêts très sophistiqués qui les auraient ruinés, avaient porté plainte à Paris contre cette banque dont la maison mère, en Islande, avait connu une faillite retentissante en 2008. Mais en août 2017, à la surprise générale, le procès en première instance s'était achevé par la relaxe de tous les prévenus devant la XIe chambre correctionnelle de Paris (on peut lire le jugement ici).