La FIDH appelle à «mettre fin sans délai à l’état d’urgence»

Par

L'ONG publie les conclusions d'une mission d'enquête internationale mise en place au mois de mars dernier. Son rapport dénonce les conséquences des perquisitions, souvent accompagnées de violences, et des assignations à résidence sur l'état psychologique des personnes mais également sur la cohésion nationale. Il souligne également la faiblesse du contrôle judiciaire et le rôle croissant du juge administratif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) dénonce, dans un rapport publié jeudi 9 juin, l’instauration en France de « mesures antiterroristes contraires aux droits humains » et appelle à « mettre fin sans délai à l’état d’urgence ».