A Toulouse, l’insoumis Bompard compte bien passer devant le socialiste Borgel

Par

Le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle est candidat dans la 9e circonscription de Haute-Garonne, où son champion est arrivé en tête en avril dernier. La dynamique présidentielle d’En Marche! se vérifie ici comme ailleurs, mais l’« insoumis » vise avant tout la deuxième place, que le député sortant, Christophe Borgel, compte bien sauver.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce lundi de Pentecôte, les candidats de La France insoumise en Haute-Garonne sont tous là ou presque : Claire Dujardin, avocate, candidate dans la 1re circonscription, Anne Stambach-Terrenoir (2e), Gilles Naudy (3e), l’économiste et chef de file de la Nouvelle gauche socialiste Liêm Hoang Ngoc (4e), Sylvie Espagnolle-Labrune (5e), l’ancien conseiller général EELV Patrick Jimena (6e), Christophe Bex (7e) et enfin Manuel Bompard, candidat dans la 9e. En quatre étapes, la péniche traverse autant de circonscriptions : au port de l’Embouchure, la 1re, au niveau du métro Canal du Midi, la 2e, au Port-Saint-Sauveur, la 4e et enfin à Port-Sud, à Ramonville, la 9e. À chaque arrêt, le candidat local y va de son laïus, suivi par un discours de l’ancien candidat à la présidentielle.