Première crise à la direction du PS: Arnaud Montebourg menace d'en appeler aux militants

Par
Dans le dernier numéro de sa lettre de la rénovation, que Mediapart révèle avant sa mise en ligne, le député et secrétaire national Arnaud Montebourg fait part de son irritation envers la direction socialiste, regrettant que «le parti hésite comme à chaque fois que, depuis dix ans au moins, il a dû constater les progrès de sa propre mise en crise». Remarquant qu'aucun débat sur le projet de primaires n'a été «programmé ni au bureau national ni à l’université d’été de La Rochelle», il dit songer en appeler aux militants face à «l’immobilisme systémique d’un parti devenu très vieux». Et compte mobiliser l'article 6.11 des statuts du PS, via une pétition militante, pour imposer une consultation directe des adhérents.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vives tensions entre Martine Aubry et son secrétaire national à la rénovation. Dans le dernier numéro de sa Lettre de la rénovation (lire en cliquant ici – PDF), le député Arnaud Montebourg ne mâche pas ses mots à l'encontre de «l’immobilisme systémique d’un parti devenu très vieux». Objet de son courroux: l'enterrement du dossier des primaires, qu'il porte depuis quatre mois à la tête d'un groupe de travail ayant rendu un long rapport à la première secrétaire du PS il y a deux semaines.