Le Front national à la recherche d'une existence parlementaire

Par

Les huit députés FN ou apparentés espèrent à terme fonder un groupe et se faire entendre dans l'hémicycle. Mission pratiquement impossible dans l’état actuel des choses. Portrait de famille des frontistes et de leurs recrues potentielles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l’hémicycle, ils sont assis tout en haut et parfaitement à droite. Les huit nouveaux députés Front national ou apparentés ont fait leur rentrée la semaine dernière à l’Assemblée nationale. Dans ce groupe aux profils hétéroclites, trois d’entre eux sont issus du Midi, les cinq autres ont été élus dans le bassin minier de l’ancien Nord-Pas-de-Calais. Deux zones dans lesquelles le parti réalise parmi ses meilleurs scores depuis plusieurs années. S’il espère constituer un groupe qui le dotera de moyens financiers, d’un réel poids politique et de temps de parole, le Front national va avoir le plus grand mal à rassembler au-delà de lui-même, dans les prochains mois au moins. Revue des troupes du contingent frontiste à l’Assemblée et de ses recrues potentielles.