A l’Elysée, au gouvernement, à l’Assemblée, chacun cherche sa gauche

Par

Tout occupé à faire éclater les clivages partisans, Emmanuel Macron semble avoir oublié que, dans l’expression « et de droite et de gauche », figure le mot « gauche ». Le gouvernement veut corriger le tir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À les entendre, nous n’aurions rien compris. Il ne serait plus question de droite ou de gauche, ni de « cadeaux » accordés aux plus fortunés au détriment des classes populaires et moyennes, mais de « recomposition politique » et de « transformations profondes » à observer dans leur globalité. « Il faut tout simplement revoir le logiciel », assure Arnaud Leroy, un proche d’Emmanuel Macron, membre de la direction collégiale provisoire de La République en marche (LREM). Revoir le logiciel et cesser de « faire semblant de ne pas comprendre l’intention du gouvernement » pour reprendre les mots de celui qui en est le porte-parole, Christophe Castaner.