A Bobigny, trois anciens élus UDI suspectés de malversations

Par Paul Aveline et David Perrotin

Après la passation de pouvoir entre centristes et communistes, l’enquête de Mediapart révèle les graves soupçons qui pèsent sur la gestion de l’organisme HLM de la ville, dirigé jusqu’en juin par un adjoint à la mairie UDI. Des transactions suspectes ont été conclues à la veille des municipales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Bobigny, la transition entre centristes et communistes ne se fait pas en douceur. Jeudi 8 octobre, lors du conseil municipal, le nouveau maire PC de la préfecture de Seine-Saint-Denis, Abdel Sadi, a expliqué avoir trouvé des placards remplis de dossiers « bien pourris ». Plusieurs d’entre eux concernent l’OPH (Office public de l’habitat), l’organisme qui gère les 4 000 logements HLM de la ville, sur lequel Mediapart a enquêté.