Dans les Ehpad et à domicile, l’amertume grandit au rythme de la seconde vague

Par

Alors que les portes se referment et que les foyers de contamination se reforment dans les établissements, le personnel au chevet des personnes âgées attend toujours une amélioration de ses conditions de travail et des salaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis des mois, et a fortiori maintenant que le virus a repris de la vigueur, les résidences accueillant des personnes âgées tournent en vase clos, pour éviter de revivre l’hécatombe des premiers mois de l’année. Même si le Covid-19 a continué à faire de nombreuses victimes depuis la rentrée. Vingt décès dans cet établissement de l’Aveyron, sur 70 résidents, depuis septembre ; une quinzaine fin août dans l’Ain ; 13 personnes mortes du Covid dans un établissement de Nouvelle-Aquitaine ; des décès dans la Drôme, l’Ariège, le Vaucluse, etc.