La Cnil demande l’arrêt du stockage de nos données de santé par Microsoft

Par

Dans le cadre d’un recours visant la suspension du Health Data Hub, projet de plateforme pour centraliser nos données de santé, le gendarme de la vie privée a transmis au Conseil d’État un mémoire demandant aux acteurs de cesser de confier leur hébergement à Microsoft ou toute société soumise « au droit étatsunien ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés demande, dans un mémoire transmis au Conseil d’État jeudi 8 octobre que Mediapart a pu consulter, à l’ensemble des acteurs stockant des données de santé de cesser « dans un délai aussi bref que possible » de confier leur hébergement à Microsoft ou toute autre société soumise « au droit étatsunien ».