Pesticides: la France toxique

Par Benjamin Peyrel (Mediacités)

La Commission européenne n’a pas obtenu, ce 9 novembre, l’accord des États pour renouveler durant cinq ans l’utilisation du glyphosate. L’usage intensif des pesticides a beau faire l’objet de larges débats, il ne faiblit pas pour autant. Comme le montrent les chiffres révélés par notre partenaire Mediacités, les ventes de produits phytosanitaires ont même augmenté de 2009 à fin 2016. Découvrez la carte des départements où les pesticides se vendent le plus.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Décidément, l’Europe n’arrive pas à se mettre d’accord sur l’avenir du glyphosate, l’herbicide le plus utilisé au monde – inventé par le groupe Monsanto. Après le report d’un premier vote le 24 octobre (lire notre article), la Commission européenne a échoué ce jeudi 8 novembre à obtenir une majorité suffisante en faveur de sa proposition de renouveler la licence du glyphosate pour cinq ans. Quatorze États sur les 28 membres de l’UE se sont prononcés en faveur de la proposition de la Commission (notamment le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Suède), neuf ont voté contre (la France, l’Italie, la Belgique, entre autres) et cinq se sont abstenus, dont l’Allemagne, pays de Bayer, la firme qui a racheté Monsanto.