RSA : un rapport dénonce «l'absurdité» de son fonctionnement

Par

Deux ans et demi après sa mise en place, le statisticien Bernard Gomel et la sociologue Dominique Méda tirent à boulets rouges sur le Revenu de solidarité active (RSA), ses effets de seuil dévastateurs, son fonctionnement ultra-bureaucratique, ou encore son décalage avec le public concerné.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux ans et demi après sa mise en place, le statisticien Bernard Gomel et la sociologue Dominique Méda tirent à boulets rouges sur le Revenu de solidarité active (RSA) dans un rapport du centre d'études de l'emploi (CEE) intitulé « Le RSA, innovation ou réforme technocratique ? », publié en novembre 2011. Le RSA, entre ses effets de seuil dévastateurs, son fonctionnement ultra-bureaucratique, son décalage avec le public concerné, est une « absurdité » qui peut se muer en « instrument de torture morale », selon les auteurs.