Autour de Valérie Pécresse, la « déprime généralisée »

Brièvement revigorée en décembre, la droite d’opposition attaque la dernière ligne droite de la présidentielle sans grand espoir. Au sein de l’équipe de campagne, plusieurs élus racontent leur « chemin de croix » et pointent du doigt les erreurs de Valérie Pécresse et de son premier cercle, jugé omniprésent.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Une sénatrice à qui l’on propose un entretien et qui nous répond : « Je suis tellement désespérée que je préfère que vous m’appeliez plus tard… » Un vieux routier de la droite qui commente, en marge d’un meeting de sa candidate : « C’est le crépuscule. » Un député qui glisse, quand on évoque les points forts et les points faibles de la campagne de Valérie Pécresse : « Ça m’intéresse si vous avez la liste de ce qui marche… »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal